Monday 29 June 2020

Diplômés du CESI, Alexandre Bocage et Théo Saint-Martin ont décidé de mettre leurs compétences au service d’une agriculture plus durable. Pour développer leur gamme de lombricompost, les deux entrepreneurs ont choisi d’établir un partenariat avec l’Unité de Recherche AGHYLE d’UniLaSalle, spécialisée en Agro-écologie.

 « UniLaSalle est un partenaire privilégié et d’importance ! ». Dirigeant de la société Veragrow, qui vient  d’être labélisée « start-up Deep Tech » par la BPI France et reconnue « initiative remarquable par INITIATIVE France », Alexandre Bocage, se félicite de la collaboration amorcée avec l’école d’ingénieurs rouennaise. 

C’est en effet aux côtés des chercheurs de l’Unité AGHYLE (AGroécologie, HYdrogéochimie, miLieux et rEssources) et plus particulièrement auprès de l’équipe spécialisée dans la recherche en écologie microbienne des sols, que la start-up qu’il a fondé en 2019 développe une solution de biostimulant issue de lombricompost : « En voyageant à travers le monde, nous avons découvert un peu par hasard la technique du lombricompostage et plus particulièrement la méthode dite du flux continu », poursuit Alexandre. Veragrow sera créée dans la foulée. 

Un partenariat durable avec l’Unité de Recherche AGHYLE d’UniLaSalle.

De fil en aiguille, les deux ingénieurs développent un procédé qui permet d’extraire les principes actifs du digestat des vers de terre, utilisé ensuite comme biostimulant ou enrobage pour les semences : « Nous avions la solution mais il nous manquait un appui scientifique et l’accès à un laboratoire développant des approches en microbiologie et biotechnologie afin de développer notre produit », poursuit Alexandre, « Le Docteur Isabelle Gattin qui dirige l’Unité AGHYLE a qui nous avons exposé le projet s’est tout de suite montrée très intéressée ! »

Cette collaboration a motivé le recrutement par Veragrow d’une étudiante d’UniLaSalle campus de Rouen dans le cadre d’un stage R&D spécialement dédiée au lancement du projet : « J’effectue mes 6 mois de stage de fin d'études en ayant pour objectif de développer une solution liquide viable pour la fin de l'année 2020, afin que la commercialisation soit lancée au printemps 2021 », détaille Elise Roger, étudiante à UniLaSalle, « Mon travail consiste à développer un biostimulant liquide basé sur la flore intestinale du ver de terre et cela passe par la planification des expérimentations, leur réalisation, les analyses au sein des laboratoires d'UniLaSalle et l'interprétation des résultats ». 

Les premiers résultats sont concluants et les financements accordés par la bourse French Tech émergence de BPI, récemment approuvés montrent l’intérêt suscité par Veragrow. Mais pour l’équipe dirigeante, pas question de se reposer sur ses lauriers, les laboratoires d’UniLaSalle devraient continuer à accueillir les travaux sur le lombricompost et le thé de lombricompost : « Il y a encore beaucoup de choses à faire ! » précise Alexandre Bocage, « Donc je pense que ce partenariat sera durable ! ».