Tuesday 09 June 2020

Gabrielle, Estelle et Lise, trois étudiantes d'UniLaSalle Rouen viennent de remporter la finale régionale du concours Les Entrep' grâce à leur gamme de lentilles, bio, locale et équitable. Elles reviennent sur ce prix et racontent leur expérience d'entrepreneures. 

Pourquoi vous être lancées dans les Entrepreneuriales ?

Se lancer dans les Entrepreneuriales était une aventure qui nous permettait de monter un projet de création d’entreprise de manière concrète autour d’une idée qui nous plaisait beaucoup. Il s’agissait de proposer un concept innovant autour d’une problématique agronomique qui devait répondre aux enjeux de société actuels (la durabilité de notre alimentation et ses retombées sociales et économiques positives). Nous avons imaginé un projet de lentilles Bio, légumineuse d’avenir, et avions le double défi d’expérimenter la viabilité de sa culture et de prouver que sa commercialisation pouvait être à la fois équitable et locale. 
Au travers des Entrep’, nous voulions être évalués par des professionnels extérieurs au milieu scolaire afin d’évaluer notre crédibilité à mettre en place un projet de cette envergure. 

Qu’avez-vous appris grâce à ce concours ?

Durant ce concours nous avons acquis une méthodologie et des notions clés de la création d’entreprise, comme la mise en place d’un business plan, le calcul du chiffre d’affaire, les modalités de financement et gouvernance etc…

Nous avons aussi appris à développer notre autonomie. En effet, la découverte et le développement du projet ont pu aboutir grâce à des documents issus de la plateforme des Entrepreneuriales mais aussi par le biais de recherches personnelles. Nous avons enfin développé notre esprit d’équipe en étant toujours présents les uns pour les autres.

En quoi votre formation d’ingénieurs à UniLaSalle vous a aidé lors de ce concours ?

Notre formation nous a bien sûr aidés sur divers aspects. Tout d’abord ce sont nos connaissances en agronomie qui nous ont permis d’anticiper et comprendre assez vite les points-clés de la culture de la lentille afin d’en déterminer les avantages et les inconvénients.

D’autre part, nous avons formé une équipe interdisciplinaire et complémentaire : Gabrielle a géré le volet gestion, Lise, le volet environnement et technique et Estelle s’est occupé du volet data : (valorisation de l’étude de marché)

Nous avons aussi pu compter sur deux autres membres stratégiques dans notre équipe même si ils ne sont pas scolarisés à UniLaSalle : Hugo (DUT mesures physiques), présent sur le côté technique "machines et communication" (vidéos et montages) et Emilie, (Lycée agricole et DUT packaging) qui a travaillé sur le packaging et l’image de marque. Elle a su faire ressortir les valeurs de notre projet à travers un visuel dont nous sommes fières ! 
 

Un mot sur l’entrepreneuriat au féminin. Les chiffres montrent qu’il n’est pas encore suffisamment développé. Vous êtes-vous senties légitimes, et aussi, quel(s) conseil(s) donneriez-vous aux étudiantes qui hésiteraient à se lancer ?

Nous ne nous sommes pas posé de questions par rapport à notre place, en tant que femmes, au sein de l’entrepreneuriat. Gabrielle a eu l’idée d’un projet, qu’elle nous a présenté. Elle a su nous convaincre et nous motiver, et c’est donc pour ça que nous nous sommes embarqués dans l’aventure avec elle. Les mentalités changent, et nous voulions, à notre niveau, faire partie de ce changement. 
Si nous devions donner un conseil aux futures entrepreneuses : Ne pas hésiter si on a une idée ! Ensuite il faut bien s’entourer 😉. L’idée et la motivation prévalent sur le genre ! Se faire valoir au travers de ses propres actions est extrêmement gratifiant !

Quelle suite allez-vous donner au projet ?

La suite du projet nous y pensons, mais ce ne sera pas pour tout de suite car certains doivent terminer leurs études et d’autres sont déjà en poste. Mais d’ici quelques mois pourquoi pas !

Estelle : « Personnellement, si Gaby revient vers moi pour un coup de patte, je suis partante. Mais on ne sait où la vie nous mène, je dirais que l’on va se laisser porter chacun de notre côté durant quelques temps pour pourquoi pas se rapprocher ensuite et relancer le projet ».

Lise : « On a une idée bien préparée crédible et tangible alors pourquoi pas y revenir au bon moment et au bon endroit ? »

Emilie : « Quand Gaby aura lancé l’idée je veux bien travailler avec elle » 

Hugo : « J’ai d’autres projets mais les questions agricoles et environnementales me touchent beaucoup.  Je reste personnellement impliqué dans le travail à la ferme familiale » 

Gabrielle : « L’idée est là, elle mérite d’être étayée et mûrie pour qu’elle s’avère la plus positivement profitable. L’idée d’entreprendre me plaît énormément mais une expérience professionnelle réfléchie est nécessaire avant de se lancer »

L'actualité du moment

18/12/2019

MS MCIPA students involved in the commercial launch of a cooperative grocery store

#Site de Rouen
See more
18/12/2019

Les étudiants du MS MCIPA, associés au lancement commercial d'une épicerie coopérative

#Site de Rouen
See more
MFE-1800x700.jpg
24/07/2019

Mémoire de fin d'études : les étudiants en immersion professionnelle

#Entreprise
See more
280119_replay_Campus_Channel-1.jpg
28/01/2019

Revoir le Grand Oral d’UniLaSalle sur Campus Channel en replay

#Formations
See more